Une folle rentrée...

Episode 2 : Semaine du 10 au 15 Septembre 2016

 

Samedi 10 septembre : Réunion d information des parents d élèves

sous trèèèèèèssss haute surveillance

 

Un déploiement impressionnant d'une cinquantaine de gendarmes attend les parents d'élèves ce samedi 10 septembre à 10h30 à l’école primaire de Forges Les Bains, pour une réunion d'informations avec Mme Chevalier, Préfète de l'Essonne, les représentants de l’association Emmaüs Solidarité, Monsieur Le recteur d'Académie, La gendarmerie Nationale et Mme Chabrier, Maire de Forges les Bains.

Beaucoup de parents, trop peu de places assises sous un préau bien trop petit et un soleil de plomb. 3 heures de réunion (visible via le site en suivant ce lien). Proposition est faite pour accueillir des familles, ce qui transformerait le point noir de la proximité de l'école avec un foyer devant accueillir 91 hommes, en un avantage pour une intégration réussie de familles. 


Des questions importantes restent néanmoins sans réponse :

  • Quid de l'amiante dans le bâtiment incendié (expertise) ?
  • Recrutement des personnels d Emmaüs Solidarité pour le site de Forges les Bains pas encore terminé, quid de la formation des personnels encadrant ?

En résumé beaucoup de réactions des parents et de questions pertinentes sur un dossier qui nous semble encore très, beaucoup trop, flou.

 

 

Dimanche 11 septembre : Tu tractes, ils tractent

 

Brocante de Forges avec un ballet de « tracteurs » du FN et de Civitas occupant une place laissée libre par nos élus.

Ca sent la récupération à plein nez... Forges Les Bains n’a pas besoin de cela...

 

 

Mardi 13 septembre :  Lettre ouvre toi

 

Nous découvrons l’échange de lettres ouvertes entre le conseil municipal unanime de Forges les Bains et la Préfecture.

Le nombre limité de 91 personnes accueillies est confirmé.

Mme Chevalier Préfète de l’Essonne annonce que « la durée de la convention sera raccourcie…je vous préciserai rapidement quelle durée sera retenue », confirme la demande faite d'accueil d'un public mixte (on avance sur un projet et des décisions initialement IRREVOCABLES), et prend des engagements sur une surveillance de la gendarmerie, mais limitée aux abords des écoles. La lettre ouverture et la réponse de Madame la Préfète sont consultables sur le site.

 

 

Mercredi 14 septembre : Surprises surprises à la préfecture

 

A la demande de notre collectif, Madame La Préfète nous accorde un entretien en préfecture. Nous découvrons en arrivant la présence de Madame Chabrier, Mr Terris et Mme Gambard de la mairie de Forges les Bains.

L'entretien confirme les points ci dessus ; nous réitérons les demandes d'accueil de familles. Suite à une remarque sur l'absence de gardien sur le site de la mairie de Paris la nuit de l'incendie, Mme Chevalier qualifie cette absence d'inexcusable et nous évoque un coup de téléphone à la mairie de Paris pour exiger la présence systématique du gardien.

C'est la première fois que l'absence de surveillance le soir de l'incendie est évoquée et surtout confirmée par les autorités et nous sommes très choqués par ce manquement.

Nous remettons la pétition de 2260 signatures contre le projet dans sa configuration initiale à Mme Chevalier.

 

 

Jeudi 15 septembre : Soirée du conseil sans Denis Brognard

Le collectif arrive un peu en avance au conseil municipal afin de remettre la pétition de 2260 signatures aux élus de Forges les Bains.

Nous signifions que cette pétition sera envoyée aux élus du mille feuillage territorial dont la ville de Forges les Bains est dépendante.

Nous profitons de cette occasion pour montrer notre mécontentement quant à la prise en compte de nos propositions depuis le départ, en remettant symboliquement une feuille de papier en boule sur la table du conseil municipal. 

 

De nombreux habitants de Forges font de même dans le calme et le respect et l’on compte environ 170 boules de papier déposées symboliquement.

Pas d'ordre du jour pour ce Conseil Municipal mais un espoir, le vote d un avis (ENFIN !!!!) à bulletin secret pour... l’organisation d une consultation des habitants des Forgeois sur le projet en cours.

Un vote du conseil municipal à l'unanimité en faveur de cette consultation. 

 

Un élu de Forges Les Bains annonce publiquement son désaccord avec le projet imposé à la commune de Forges les Bains. Quid des autres ? Il est en effet important de bien comprendre que sans un avis officiel de la commune, en faveur ou en défaveur du projet, les recours à notre disposition paraissent voués à l échec.

De même nous ne savons toujours pas si Forges les Bains est commune volontaire pour l'accueil de migrants, demandeurs d asiles ou réfugiés.

 

Il ne manquerait plus que la consultation se fasse sur une question à plusieurs réponses possibles (ce qui semble se profiler, voir l'article du Parisien) !

  • Oui je suis d’accord avec le projet
  • Oui mais : je suis d’accord si on change telle et telle chose
  • Non mais si peut être en fait
  • Non je ne suis pas d'accord

 

Et le poisson serait ainsi définitivement noyé dans un dossier ou le degré de flou nous fait définitivement abandonner les lunettes pour passer directement au Labrador.

 

A suivre...

Adhérez, rien de plus simple !

Soutenez-nous en adhérant à notre association : téléchargez, complétez et renvoyez le formulaire d'adhésion à forgeonslavenir.com, disponible ici:

Adhésion à l'association
Adhėsion-FORGEONSLAVENIR.pdf
Document Adobe Acrobat [116.4 KB]

Projet VITALIS

Quelques éléments sur le projet VITALIS, en face du Centre : 

  • 13 logements sociaux gérés par l'association "Monde en marge, monde en marche"
  • 60 appartements dont une partie en logements HLM
  • 9 terrains pour maisons individuelles

Pourquoi des hommes seuls ?

Réponse claire et sans équivoque de la ministre du logement Emmanuelle Cosse précisant les raisons pour lesquelles les migrants hommes sont séparés des femmes et des enfants (à partir de la minute 3:40, après la pub)

4 400 migrants différents sur 4 ans...

91 migrants, sur une première période de 2 ans, et une durée de présence moyenne de 1 mois : on parle donc de près de 2 184 personnes différentes qui auront séjourné sur la commune. Vous avez dit intégration ?

Les ratios de Madame Hidalgo... qui sous-entend que 4 migrants pour 1000 personnes (Paris) semble être déjà une limite très haute! En appliquant ce ration à Forges, on serait donc à 8 migrants si on ne considère que le bourg. Chiche ?

Avec le projet en l'état, on serait sur 46 pour 1000, soit presque 12 fois plus que Paris en proportion !!!

Réseaux sociaux

Visiteurs