Nous demandons le PV de la comission de sécurité, le plan de sécurité et le diagnostic amiante

Madame La Maire,

La mise en œuvre du CAO des migrants à Forges les Bains a suscité de vives réactions tant sur le plan humain que sur le plan légal, eu égard cette installation subite notamment vu le nombre de personnes accueillies dans ce bâtiment préalablement inoccupé depuis plusieurs années.

C’est ainsi que depuis l’annonce de cette arrivée, nous n’avons cessé de demander les documents administratifs obligatoires prévus dans le cadre de l’ouverture d’un ERP (établissement recevant du public) afin de rassurer les Forgeois.

A plusieurs reprises, nous avons demandé en vain la communication des documents suivants :

  • PV de la commission de sécurité
  • Le plan de sécurité et d’évacuation
  • Le diagnostic concernant la présence ou l’absence d’amiante

Récemment notre inquiétude s’est légitimement confirmée suite aux eaux brunes qui ont débordé du CAO et sont venues se déverser sur la chaussée publique.

Cela a suscité de nombreuses questions des Forgeois quant aux garanties sanitaires dont ils peuvent se prévaloir selon les règles d’hygiène de la puissance publique. D’après l’OMS c’est « la prise en charge collective de la santé d’une population dans son milieu de vie, qu’il s’agisse de soins, prévention, éducation ou hygiène sociale ».

En effet, afin de se rendre à l’école, les habitants et les enfants passent devant le CAO et risquent fort de ramener sous leurs chaussures ces déchets, nonobstant les émanations malodorantes qu’on respirait à plusieurs dizaines de mètres.

Nous nous inquiétons aussi de leur déversement dans le ruisseau communal.

D’autre part, nous avons appris que les résidents du CAO bénéficiaient d’une salle de réunion-communication internet au sous-sol du bâtiment. En l’état actuel de nos informations, cette salle est en réalité une petite cave ne possédant aucun accès extérieur.

Or, jusqu’à ce jour, aucun document ne nous a été fourni, et c’est pour cela que je me permets de vous rappeler l’existence de la Commission d’Accès aux Documents Administratifs (CADA) crée en 1978. Cette instance a pour but d’assurer la bonne application du droit d’accès aux documents administratifs pour tout citoyen.

En d’autres termes, le livre III du code des relations entre le public et l’administration reconnaît à toute personne le droit d’obtenir communication des documents détenus par une administration quels que soient leurs formes ou leurs supports.

Dans l’attente d’une réponse favorable, je me tiens à votre disposition pour avoir communication des documents ci-dessus énumérés et veuillez agréer, Madame le Maire, mes salutations distinguées.

Courrier adressé à la mairie de Forges pour l'obtention du PV de la commission de sécurité
Courrier Mairie Reserves et Comission de[...]
Document Adobe Acrobat [3.3 MB]

Adhérez, rien de plus simple !

Soutenez-nous en adhérant à notre association : téléchargez, complétez et renvoyez le formulaire d'adhésion à forgeonslavenir.com, disponible ici:

Adhésion à l'association
Adhėsion-FORGEONSLAVENIR.pdf
Document Adobe Acrobat [116.4 KB]

Projet VITALIS

Quelques éléments sur le projet VITALIS, en face du Centre : 

  • 13 logements sociaux gérés par l'association "Monde en marge, monde en marche"
  • 60 appartements dont une partie en logements HLM
  • 9 terrains pour maisons individuelles

Pourquoi des hommes seuls ?

Réponse claire et sans équivoque de la ministre du logement Emmanuelle Cosse précisant les raisons pour lesquelles les migrants hommes sont séparés des femmes et des enfants (à partir de la minute 3:40, après la pub)

4 400 migrants différents sur 4 ans...

91 migrants, sur une première période de 2 ans, et une durée de présence moyenne de 1 mois : on parle donc de près de 2 184 personnes différentes qui auront séjourné sur la commune. Vous avez dit intégration ?

Les ratios de Madame Hidalgo... qui sous-entend que 4 migrants pour 1000 personnes (Paris) semble être déjà une limite très haute! En appliquant ce ration à Forges, on serait donc à 8 migrants si on ne considère que le bourg. Chiche ?

Avec le projet en l'état, on serait sur 46 pour 1000, soit presque 12 fois plus que Paris en proportion !!!

Réseaux sociaux

Visiteurs