Courrier adressé au conseil municipal de Forges

Madame Le Maire,

Mesdames et Messieurs les Elus du Conseil Municipal,

 

 

Dès que le projet de Centre d’accueil a été rendu public, nous avons essayé de mettre en place un dialogue constructif avec l’ensemble des parties prenantes, et tout spécialement avec vous, Madame le Maire et l’ensemble de votre Conseil Municipal. Au-delà de ce dialogue, nous vous avons proposé notre aide, ainsi que celle de nombreux Forgeois (vos administrés) et de leur expertise.

 

Force est de constater que nous avons échoué dans ces multiples tentatives de travailler avec vous. Nous avons certainement à réfléchir de notre côté à notre responsabilité dans cet échec.

 

Il y a toutefois une responsabilité majeure qui vous incombe : la tentative systématique d’attacher une étiquette politique à notre mouvement, dans un objectif manifeste de dénigrement de notre mouvement, et en particulier de ses premiers membres, en les assimilant à des partis politiques, organisations ou mouvements d’extrême droite, xénophobes ou homophobes.

 

L’idée que notre collectif, et plus particulièrement certains de ses premiers membres, soient encartés au Front National, à Civitas, à la Droite Identitaire, à la Manif pour Tous a été insinuée dès le début de Septembre 2016. Jusqu’à présent, nous n’avons pas donné suite à ces accusations, d’une part parce que ce dénigrement s’opérait dans des cercles assez restreints, d’autre part parce que nous savons qui nous sommes et connaissons les objectifs qui nous mobilisent. L’urgence nous imposait de nous concentrer sur l’essentiel : la sauvegarde de l’esprit et du bien-vivre dans notre commune, Forges-Les-Bains.

 

Nous sortons aujourd’hui de cette réserve, car depuis quelques semaines, ce dénigrement, prenant plus d’ampleur et devenant public, se transforme en diffamation :

  • Posts et commentaires sur des groupes Facebook ouverts de la part d’auteur accusant, « de source sûre » et « photos à l’appui », certains de nos membres d’appartenance à la Droite Identitaire ;
  • Forgeois nous interrogeant à la Fête de la Châtaigne sur notre appartenance au Front National au motif qu’un élu de Forges les Bains le lui a affirmé

Et nous sommes à mêmes de produire bien d’autres exemples. Et toutes nos sources nous ramènent à quelques personnes, dont certaines sont destinataires de ce courrier.

 

En conséquence, nous demandons expressément aux personnes à l’origine de, ou relayant, ces propos soit de rendre publiques les preuves de ce qu’elles avancent, soit à cesser immédiatement et définitivement ces tentatives de dénigrements par des propos diffamatoires. Nous détenons des preuves de ces diffamations et n’hésiterons pas à engager la responsabilité légale de leurs auteurs.

 

Nous n’avons jamais combattu, et nous ne combattrons jamais, l’accueil de migrants dans notre commune. En revanche, nous avons toujours dénoncé, et nous continuerons toujours à le faire, l’impréparation totale de cet accueil et de ses impacts préjudiciables pour notre commune, induits par la méthode autoritaire déployée par la Préfecture et le positionnement ambigu, opaque et fermé de la Municipalité.

 

Nous avons répondu et répondrons toujours présents pour travailler et construire sur le fond, avec toutes les parties prenantes et au-delà de toute divergence d’opinion.

 

L'ensemble des forgeois membres de l'association forgeonslavenir.com

Adhérez, rien de plus simple !

Soutenez-nous en adhérant à notre association : téléchargez, complétez et renvoyez le formulaire d'adhésion à forgeonslavenir.com, disponible ici:

Adhésion à l'association
Adhėsion-FORGEONSLAVENIR.pdf
Document Adobe Acrobat [116.4 KB]

Projet VITALIS

Quelques éléments sur le projet VITALIS, en face du Centre : 

  • 13 logements sociaux gérés par l'association "Monde en marge, monde en marche"
  • 60 appartements dont une partie en logements HLM
  • 9 terrains pour maisons individuelles

Pourquoi des hommes seuls ?

Réponse claire et sans équivoque de la ministre du logement Emmanuelle Cosse précisant les raisons pour lesquelles les migrants hommes sont séparés des femmes et des enfants (à partir de la minute 3:40, après la pub)

4 400 migrants différents sur 4 ans...

91 migrants, sur une première période de 2 ans, et une durée de présence moyenne de 1 mois : on parle donc de près de 2 184 personnes différentes qui auront séjourné sur la commune. Vous avez dit intégration ?

Les ratios de Madame Hidalgo... qui sous-entend que 4 migrants pour 1000 personnes (Paris) semble être déjà une limite très haute! En appliquant ce ration à Forges, on serait donc à 8 migrants si on ne considère que le bourg. Chiche ?

Avec le projet en l'état, on serait sur 46 pour 1000, soit presque 12 fois plus que Paris en proportion !!!

Réseaux sociaux

Visiteurs