Dernières informations...

07 Septembre : Evolution de la démocratie à Forges les Bains depuis 1 an.... 

 

Nous vous invitons à prendre connaissance ci-après du compte-rendu du dernier conseil municipal "public" (ou presque) qui s'est tenu en mairie le 31 août 2017.

 

Pour rappel, un lien vers la réunion publique du 05 septembre 2016, ainsi qu'une vidéo de la fin du dernier conseil municipal.

Compte Rendu du Conseil Municipal du 31 08 2017
Compte Rendu du Conseil Municipal du 31 [...]
Document Adobe Acrobat [3.3 MB]

 

 

 

17 Juillet : Prenez connaissance de notre lettre d'information de Juillet 2017 :

 

Lettre d'information Juillet 2017
Lettre Information Juillet 2017.pdf
Document Adobe Acrobat [736.0 KB]

07 Juillet : Lors de notre dernier entretien en sous préfecture, Madame Castelnot, Sous Préfète  de l'Essonne, nous a annoncé avoir mis en relation la Mairie de Forges avec ADOMA (ex SONACOTRA) pour la reconversion du centre d'accueil. 

Le lien ci dessous vous présente  la direction qui risque d'être prise pour le domaine du Centre d'accueil si La Mairie de Forges les Bains donne suite : "Inquiétude autour d'un nouveau dispositif d'accueil des demandeurs d'asile"

14 Juin : Informations relatives au projet de cantine scolaire en liaison chaude : quelques unes de nos interrogations.... (voir plus bas sur cette page et sur ce site : http://retaurcollective.monsite-orange.fr)

1 juin : Compte-rendu de la commission de suivi du centre d'hébergement tenue le 20/04/2017

Compte-rendu de la Commission de Suivi du Centre d'Hébergement
Compte rendu de la commission de suivi d[...]
Document Adobe Acrobat [160.4 KB]

12 Mai : Ca, c'est Paris ! ou les vraies préoccupations de la Mairie de forges Les Bains (plus bas sur cette page)

 

24 Avril : Faites entendre votre point de vue en répondant à ce court sondage sur la reconversion du Centre d'Accueil

12 Avril : Consultation sur le devenir du centre d'accueil ; voir article plus bas dans cette page

 

Prenez connaissance, soutenez et partagez notre projet de reconversion du Centre! (plus bas sur cette page, principaux éléments ici et iciou sur ce site)

 

  • Rapport d'activité du Centre de Forges Les Bains, réalisé par Emmaüs, et qui nous a été transmis en l'état par la Mairie de Forges, avec certains commentaires internes laissés en marge droite...
Rapport d'activités du Centre, émis par Emmaüs
RA 2016 CHU Forges les Bains.pdf
Document Adobe Acrobat [1.8 MB]

 

  • Compte rendu du premier groupe de travail du 9 novembre 2016... En l'absence de toute correction ou validation de la Mairie, presque 5 mois après la réunion, nous publions la version que nous lui avons communiquée.

03 Mars : La seconde caméra tactique située devant le Centre d'Accueil a été enlevée ce vendredi matin ; celle de l'école ayant déjà été démontée il y a 10 jours. Etonnant, alors que Madame el Maire nous explique que les éclairages de nuit ont été positionnées sur les bâtiments du Centre d'accueil à cause des actes de malveillance de l'extérieur vers le Centre d'Accueil. Notre municipalité a-t-elle été informée de cet enlèvement discret ?

24 Février (voir article ci-après) :

  • Annulation de la commission de suivi pour la troisième fois
  • Nouveau débordement des eaux usées du centre
  • Disparition de la caméra tactique près de l'école (rassurons-nous, celle du centre est toujours en place)
  • Pompiers à nouveau présents, comme très régulièrement, au Centre...

 

6 Janvier : La mairie informée en priorité de notre projet de reconversion du Centre

 

23 Janvier : Présentation de notre projet de reconversion à l'ensemble des élus de Forges Les Bains. Retrouver le compte-rendu de cette réunion et les réactions de la Mairie.

Projet de cantine scolaire en liaison chaude

Vous trouverez en Pièce jointe la lettre du Maire de Juin présentant le projet de la nouvelle cantine scolaire. Ce document est exclusivement distribué aux contribuables parents d'élèves. Si ce choix d'une nouvelle cantine ne porte pas forcément débat, celui de réaliser cet investissement avec une liaison chaude "tout fait sur place" pose de sérieuses questions sur les finances communales pour l'avenir.

 

N'ayant pas forcément d'expertise en la matière, nous nous sommes rapprochés des élus environnants (M Hugonnet, Madame Boyer, M Schoetll). Tous ont eu la même réaction d'inquiétude et d'incrédulité à l'évocation de ce choix sur les finances de la commune et les embauches nécessaires à l'heure où les dotations de l'état se réduisent comme peau de chagrin et où notre commune ne roule pas sur l'or.

 

Vous trouverez en seconde pièce jointe le compte rendu de l'entretien que nous avons eu avec Madame Boyer qui avait mené l'étude de cette solution de de restauration faite sur place en liaison chaude au niveau de l'ensemble des communes de la CCPL. 

 

Les Maires de la CCPL dans leur grande majorité ont refusé la liaison chaude "sur place" et ont choisi de continuer en liaison froide (repas livrés par un prestataire selon un cahier des charges très précis au niveau diététique).

 

Il est évident, en assistant aux débats des conseils municipaux, que Forges les Bains n'a pas pour vocation de suivre les communes de la CCPL sur ce choix: "non, les repas servis à la cantine de Limours ne sont pas bons" nous assure Claire Chabrier. 

 

Et si c'était le choix de la liaison chaude qui "n'était pas bon", que ferions nous des personnels (chef, cuisiniers, gestionnaire), des investissements en matériels et des bâtiments construits pour ce modèle de cantine? Si ce choix était fait, le retour en arrière serait-il possible? Les communes de la CCPL ayant choisi une liaison froide sont elles si peu attachées au bien être de leurs enfants pour leur servir, quotidiennement, une nourriture de piètre qualité en provenance d'une cantine centrale? 

 

A l'heure où s'enchaînent les projets de grande envergure sur la commune, nous souhaitons un vrai débat sur ce projet qui risque d'engager la commune sur plusieurs dizaines d'années sans garantie aucune que ce soit "meilleur" ou simplement "bon" car, comme vous le savez, la qualité des plats cuisinés dépend, avant tout, du cuisinier...

Lettre de la Mairie de Forges Les Bains informant du projet de cantine en liaison chaude
Lettre de la Mairie Juin 2017 .pdf
Document Adobe Acrobat [7.8 MB]
Compte rendu du rendez-vous du 13 Mai avec Madame Dany Boyer, Conseillère Générale
Compte rendu du rendez-vous du 13 Mai av[...]
Document Adobe Acrobat [73.2 KB]

Ca, c'est Paris !

Nous avons appris, mardi 9 mai 2017, par voie de presse, l’annonce du démantèlement du camp de migrants de Paris Porte de la Chapelle le matin même à 6h. Dimanche 13 mai, les membres du CIO viennent dans la capitale pour écouter les arguments de la candidature de PARIS aux jeux olympiques de 2024.

 

Dès 8 heures du matin, un bus, précédé de 2 voitures de gendarmerie, stationnait devant le syndicat des eaux à Forges les Bains (cf photo 1). Ce Jeudi, un véhicule de pneumologie préventive arrive au centre (cf photo 2).

 

Une fois de plus, nous ne sommes pas prévenus de ce qui se passe dans le centre. Tout est opacité. De nombreux membres de l’association sont inscrits à la commission de suivi qui doit se réunir mensuellement avec la Mairie et Emmaüs Solidarité. Une seule réunion a eu lieu avec les membres d’Emmaüs solidarité le 9 novembre 2016. Depuis, plus rien, silence radio de la part de l’association (cf pièce jointe 1, rapport de la dernière commission de suivi). 

 

On nous explique qu’il y a un couvre-feu à 23h et que les entrées sont bouclées et contrôlées. Une photo prise au abords du centre confirmer qu’il est possible d'entrer et de sortir du centre comme dans un moulin (cf photo 3 du grillage arrière du centre d’accueil).

 

On nous explique qu’Emmaüs a prévu le démarrage du centre dans les meilleures conditions et le rapport d’activité du centre d’accueil par l’association Emmaüs Solidarité confirme le manque d’encadrement et la difficulté à trouver du personnel sur le centre de Forges les Bains. Cela expliquerait-il les vidéos en pièce jointe montrant une personne travaillant à plus de 10 mètres du sol sans aucune sécurité (cf pièce jointe 2, rapport d’activité d' Emmaüs Solidarité 2016 et vidéos) ?

 

Un projet de reconversion du centre d’accueil en résidence services sénior (cf ici et ici) sans impact sur le budget de la commune, a été présenté à Madame la Maire le 6 janvier 2017. Ni la commune, ni la préfecture ne souhaitent le faire avancer avec la Mairie de Paris. Une consultation sur un futur projet (via Coopcité pour un montant de 9 500 € à la charge de la commune cf pièce jointe 3) doit avoir lieu dans les prochains mois et la clepsydre se vide. Aucune assurance sur une reconversion à la fin de la concession Emmaüs en octobre 2018.

 

Nous sommes en pleine épidémie de gale dans la commune, ce sont les habitants qui ont informé les médecins, les associations sportives, les commerçants. Début avril, il n’y avait que 4 cas ("pas de quoi fouetter un chat"), la semaine suivante on se posait la question de fermer les écoles. Nous avons proposé à la sous-préfecture et à la Commune de prévoir une action concertée de traitement pour l’ensemble des enfants et de désinfection des écoles. Pas de retour à ce jour...

 

Mais non... la priorité du moment, c’est de s’assurer que la carrière de Bajolet continuera son exploitation et accueillera 1.500.000 M3 de gravats (non inertes donc potentiellement polluants) du grand Paris à enfouir en contradiction totale avec le protocole d’accord signé en 2013 par la commune, l’intercommunalité, Le Parc Naturel Régional de la Vallée de Chevreuse et la Préfecture qui devaient rendre le site à son état initial d’avant exploitation en favorisant l’écoulement naturel des eaux et éviter un pompage permanent comme aujourd’hui. sur ce dossier par contre, on passe du temps, on y consacre des réunions, ce 9 mai au soir, une prochaine est prévue le 22 mai et le tout sans informer ni impliquer les habitants. Il est vrai que l’enjeu est énorme. Et devinez à quelle commune on pense pour récupérer ce 1,5 million de M3 de déchets et la noria de 60 camions par jour ? Eh oui, encore et toujours Forges les Bains avec plus d'1 M€ à la clé. Bon les enfants, la gale, les gratouillis, c’est bien gentil mais ça ne rapporte rien et ce n’est pas un objectif prioritaire.

 

En bref, Bravo à Paris et au Grand Paris qui, avec l’aide des autorités, voient en Forges une solution complaisante à l’ensemble de leurs problèmes, nécessité faisant loi.  

 

C’est facile, c’est proche de Paris mais pas trop et surtout FORGES LES BAINS dit toujours oui…même quand les habitants disent non. 

Pièce jointe 1 : compte-rendu du 1er groupe de travail
CR Groupe de travail 1 - 09 11 2016.pdf
Document Adobe Acrobat [386.6 KB]
Pièce jointe 2 : Rapport d'activité d'Emmaüs Solidarité
RA 2016 CHU Forges les Bains-2.pdf
Document Adobe Acrobat [1.8 MB]
Pièce jointe 3 : Devis CoopCité
Devis CoopCite.pdf
Document Adobe Acrobat [632.9 KB]

Consultation sur le devenir du Centre d'accueil

Le conseil Municipal a fait le choix de l'organisme pour la consultation sur la reconversion du centre d'accueil.


Leur choix s 'est porté sur le dossier de  COOP-CITE que nous vous proposons de découvrir sur leur site internet : www.coop-cite.org

 

"Coop-Cité est un regroupement d’entrepreneurs sociaux constitué de citoyens, d’associations, d’entreprises et d’organismes publics visant à créer des évènements et espaces d’expressions éco-citoyens pour redéfinir le bien-vivre ensemble et contribuer à l’émergence d’une nouvelle civilisation urbaine."

 

Cette coopérative n'annonce aucun chiffre d'affaires, comme indiqué sur le site www.societe.com


Nous avons effectué des recherches sur internet sur les principaux responsables et intervenants de cette entreprise :

 

Nous avons signifié au Conseil Municipal nos réserves sur le choix de cet organisme pour la réalisation d'une consultation sur le sujet délicat de la reconversion du centre d'accueil 

  • Réserves sur le délai : 8 mois se sont écoulés sur les 2 ans de la concession Emmaus solidarité. Il ne reste plus que 16 mois.
  • Réserves car la commune n'a pas les moyens d'acheter ce foncier et d'en assumer les frais de fonctionnement.
  • Réserves quand à la déontologie de ne pas avoir procédé à la mise en concurrence avec d'autres organismes ce qui aurait pu faire baisser le prix de la prestation (actuellement comprise entre 6291 € TTC et plus de 11 000 € TTC avec les options (devis eci-après) et d'avoir une offre plus précise et ciblée.
  • Enfin réserves sur le choix délibéré de ce prestataire et de ces intervenants. Si chacun est libre de ses convictions politiques, sommes nous certains que ce choix nous garantisse une réelle impartialité?

 

Vous trouverez en pièce jointe une réponse à l'allocution de Madame Chabrier lors du conseil municipal.

Devis de Coop-Cité
Devis Coop-Cite .pdf
Document Adobe Acrobat [632.9 KB]
Reponse allocution solennelle Mme Chabrier du 2 Mars 2017
Reponse allocution solennelle Mme Chabri[...]
Document Microsoft Word [13.6 KB]

Vous reprendrez bien encore un peu d'annulation ?

C’est un peu un jeudi noir que nous avons vécu le 24 Février. Tout d’abord, la commission de suivi pour le centre d’accueil et d’orientation prévue ce samedi a encore été annulée. C’est la troisième annulation de la visite du centre pour la commission de suivi composée de Forgeois volontaires et identifiés. Annulation unilatérale d’Emmaüs et 48 h avant la date prévue.  

Jeudi noir car la caméra tactique positionnée devant l’école afin de rassurer les Forgeois a disparu. LA caméra fixée devant le centre d’accueil est par contre, elle, toujours en place. 

Enfin jeudi noir car les eaux usées débordent une nouvelle fois devant le centre d’accueil et se répandent en petit ruisseau sur les trottoirs avec cette délicate odeur d’urée et

d’ammoniaque. Ce cocktail appétissant se déverse dans le Petit Muce par le réseau pluvial. 

 

Plusieurs questions...

  • A quoi sert la commission de suivi alors que nous n’avons eu qu’une réunion d’échange avec Emmaus en novembre 2016 et 3 annulations consécutives depuis ?
  • La caméra tactique de l’école primaire a disparu. En finalité, ces caméras sont-elles véritablement branchées ? Auprès de qui peut on récupérer les images en cas d’incident (la gendarmerie, la préfecture de l’Essonne ou la préfecture de Paris) ? Comment contribuent-elles à faire progresser l'enquête sur "les actes de malveillances de personnes extérieures au Centre" dans laquelle se drape Madame le Maire pour expliquer (ne pas expliquer ?) les spots braqués sur la façade du centre depuis plusieurs semaines ?
  • Le centre d’accueil et d’orientation ne serait-il pas en sur-capacité d’accueil au niveau de ses réseaux d’eaux usées ? Quel risque sanitaire pour les Forgeois et les résidents ? Les bâtiments sont-ils aux normes ? 
  • Pour quelles raisons les pompiers interviennent ils chaque semaine sur le centre d’accueil ?
  • Le recours à l'intérim, le turnover du personnel du Centre y compris sur les fonctions de direction apportent-ils les gages de professionnalisme promis aux Forgeois la main sur le cœur ?

Quel est notre sentiment ? Une grande opacité, une volonté de fermeture et de mise à l’écart des Forgeois.

La confirmation d’un projet sur dimensionné, diligenté, mal préparé et exécuté.

La reconversion ? Un projet !!!

4 mois.... et rien....

 

Nous le savons tous, le 3 octobre 2018 sera le terme de la concession accordée à Emmaüs solidarité sur le Centre d’Hébergement d’Urgence de Forges les Bains dans les bâtiments du domaine appartenant à la Mairie de Paris.

 

Pourquoi rien ?

 

L’ouverture des discussions avec la Mairie de Paris pour trouver une solution de reconversion de ce centre, avec l’appui affirmé de la sous-préfecture tient à une seule condition : UN PROJET.

 

Si rien ne se passe durant ces 20 mois restants, la pérennisation du Centre d’Hébergement  d’Urgence pourrait devenir la véritable solution de reconversion pour ce domaine. De la même manière qu’il était déjà envisagé dès 2014 par la Mairie de Paris que le site de Forges les Bains puisse accueillir des réfugiés comme l’indique le compte rendu de la réunion de quartier du centre bourg de décembre 2015 (page 2) : « Domaine du département de Paris (ancien hôpital) : une réponse a été donnée dans le compte-rendu de la réunion du 13 décembre 2014. La Mairie de Paris qui est propriétaire avait envisagé l’hébergement de réfugiés mais l’idée a été abandonnée car le bâtiment est trop délabré. Il conviendrait de demander à la Mairie de Paris d’assurer l’entretien du parc. » 

Réunion de quartier centre bourg 28 novembre 2015.
Evocation de la possibilité d'héberger des réfugiés en page 2...
réunion de quartier centre bourg 28 nov[...]
Document Adobe Acrobat [390.8 KB]

 

Quels sont les éléments à intégrer pour qu’un projet puisse être viable sur ce site ?

  • Le Foncier est la propriété de la Mairie de Paris
  • La commune ne dispose pas de budget pour l’achat du domaine, pour financer sa reconversion et pour en assumer les frais de fonctionnement
  • Il nous reste 20 mois pour finaliser un projet de reconversion
  • Le site est actuellement classé UL sur le PLU de la commune
  • La limite de capacité des écoles ne permet pas un projet de type résidentiel et la Commune n'a plus les moyens d'investissement permettant de financer un agrandissement significatif.
  • La municipalité souhaite ouvrir ce domaine aux Forgeois.

 

 

Quel projet de reconversion pouvons-nous proposer?

 

Tenant compte de ces éléments et remarques, nous avons présenté un projet de reconversion du centre en RSS (Résidence Services Seniors) dont nous avons joint le résumé du dossier de présentation. Ce projet a été présenté à Madame CHABRIER par Mr FIEVET, habitant de Forges les Bains, le vendredi 6 janvier. Mr Fievet s’était manifesté lors de la première réunion de la commission de suivi en mairie le 9 Novembre et avait déjà fait part d’un projet de reconversion argumenté. Nous nous étonnons que les élus présents à la réunion du 23 Janvier en Mairie, à l’exception de Madame LANGLET ODIENNE, n’aient pas eu vent ni lecture de ce projet.

La Résidence Service Seniors permet de conserver le gros des bâtiments existants reconvertis en appartements type F1 et F2 (50 à 80 lots) pour personne seule. Nous avons également étudié la possibilité de réaliser des logements supplémentaires avec des maisons à structure bois, disposant des dernières avancées technologiques en termes d’habitation éco environnementale dans la partie arrière du parc pour des couples de retraités.

Ce projet fait appel à des investisseurs privés, est totalement autogéré et est réalisable sans aucun engagement de frais pour la commune. La population accueillie serait un apport de clientèle non négligeable pour les commerces et pour la collecte fiscale locale. Dans ce type de résidences, des services de conciergerie, de livraison sur place et de soins à la personne sont systématiquement proposés. L’intégration des commerçants locaux à ce projet serait un bon point de départ pour nouer des partenariats commerciaux pérennes. 

 

Notre apport ?

  • Un dossier presque finalisé présenté en primeur à Madame La Maire le 6 janvier dernier et aux élus le 23 janvier.
  • Des spécialistes de ce type de projet (élaboration, conception, suivi).
  • Des investisseurs.
  • Des spécialistes de la commercialisation.
  • Notre volonté de ne pas voir le temps décider pour nous et, par défaut ou par manque de solutions viables, de pérenniser le Centre d’Hébergement d’Urgence à Forges les Bains au terme de la concession Emmaüs Solidarité au 3 octobre 2018.

 

Quels sont les objectifs ?

  • Redevenir maitre de notre destin sur la commune.
  • Attirer sur Forges les Bains une population qui cherche du calme, de la verdure et une commune à taille humaine.
  • Des rentrées financières sur la commune (impôts et taxes).
  • Ne pas solliciter le budget de la Commune, en investissement comme en fonctionnement.
  • Une clientèle sédentaire favorisant les commerces de proximité.
  • Un équilibre en centre-ville après la finalisation du projet VITALIS (13 logements de l’association Monde en marge Monde en marche, 60 appartements avec une part HLM et 9 pavillons).

 

Quels sont les freins à ce projet ?

  • L’annonce par la Mairie de Forges Les Bains de la réalisation d’une RSS avec commerces sur le terrain communal dans le prolongement de la régie publique de l’eau peut rendre caduque cette solution de reconversion. Nous nous étonnons qu’un bâtiment puisse voir le jour sur une zone humide si réduite. Nous nous étonnons d’apprendre que l’association des commerçants n’a pas encore été consultée sur cette création de nouvelles cellules commerciales. Un premier projet présenté par un promoteur a déjà été retoqué car « trop béton ». Il ne s’agit donc pas d’une idée mais d’un projet déjà en cours et fortement avancé sur un terrain dont Madame LANGLET ODIENNE nous confirme qu'il appartient intégralement à la commune : ce qu’infirme un participant à l’AG, élu dans une mandature précédente, ce projet ayant déjà été étudié par le passé avec une emprise sur un terrain appartenant à une habitante de Forges les Bains. Le domaine doit être un lieu de vie pour les Forgeois. Il est clair qu’une résidence senior est sécurisée à minima. En revanche, la partie avant du terrain donnant sur l’avenue serait requise pour réaliser un jardin public avec des jeux pour les enfants ce qui amènerait un lieu de vie et d’échange en plein centre-ville à 80 mètres des écoles.
  • Le classement UL du domaine sur le PLU : c’est pour protéger ce site de projet résidentiel que la commune a classé ce domaine en UL. En l’état, il est difficile de réaliser le projet présenté avec ce classement même si des précédents existent en France et font jurisprudence. Madame LANGLET ODIENNE présente également ce classement comme un moyen de pression vis à vis de la Mairie de Paris. Monsieur Terris rappelle que le Centre coûtait 100k€ par an à la Mairie de Paris (gardiennage notamment). Nous faisons remarquer, qu'après installation du CHU sur fonds de l'Etat, la Mairie de Paris reste propriétaire du foncier mais n'a plus à supporter de frais d'entretien sur son budget, donc n'est plus nécessairement dans l'urgence de céder. Qui fait pression sur qui ?
  • Le temps : déjà 4 mois écoulé sur 24 (17%) et toujours rien. Il ne nous en reste que 20 et la clepsydre se vide. Lors du rendez-vous du mardi 6 décembre en sous-préfecture avec Madame Castelnot sous-préfète de l’Essonne où Bernard Terris représentait la Mairie de Forges les Bains, Mme Rigal et Mr Roger de FORGEONSLAVENIR.COM, Madame Castelnot nous a confirmé son aide active pour reconvertir le centre à condition d’avoir un projet. Concrètement nous serons aidés mais c’est à nous de trouver la solution : Le PROJET.

 

Ce projet de reconversion en résidence services séniors doit être diffusé massivement, il va certainement évoluer, mais il est surtout une réponse à la première demande de nos interlocuteurs en Préfecture et à la Mairie de Paris pour entamer des discussions. Ne rien faire c’est laisser faire.

Le Parc des Thermes, Résidence Senior, Forges les Bains
Flyert RSS Avenir-V12.pdf
Document Adobe Acrobat [1.7 MB]
Présentation du projet de reconversion du CHU
Projet 2018 BD.pdf
Document Adobe Acrobat [2.4 MB]

L'association et ses motivations

Vocation du site


La finalité de ce site, créé et maintenu par l'association Forgeons l'Avenir, est de fournir des informations factuelles et documentées sur l'avancement des actions d'opposition au centre de migrants sur la commune de Forges Les Bains, dans les conditions telles que décidées unilatéralement par l'Etat.

Revenez très régulièrement sur ce site, nous le mettons à jour très régulièrement. N'hésitez pas non plus à nous communiquer vos propres informations factuelles et vérifiables. Merci de vos soutiens massifs et constructifs !

 

 

Ce que nous sommes et ce que nous ne voulons pas être...
 

Forges Les Bains est une commune rurale et paisible, dans laquelle il a toujours fait bon vivre comme des milliers d’autres communes en France et où se pratique naturellement le vivre ensemble.

Nous sommes profondément navrés de voir comment ce "vivre ensemble", cher à l'ensemble des forgeois, est en train d'être pulvérisé par l'amateurisme avec lequel ce projet de centre a été conduit.

Nous sommes profondément outrés par l'incendie du centre d'accueil, acte parfaitement inadmissible et scandaleux qui rend encore plus complexe notre opposition.

Et nous sommes consternés par l'image que certains aimeraient donner de Forges Les Bains, décrivant ses habitants comme des personnes intolérantes, violentes, sauvages, racistes, fascistes, … pour ne citer que quelques mots, très lourds de sens.

Mais ces événements ne doivent pas occulter l'opposition ferme des très nombreux forgeois qui souhaitent faire entendre leur voix de manière constructive, dans le respect du droit et des valeurs qui ont toujours caractérisé Forges Les Bains et ses habitants.

 

 

Les raisons de notre opposition (signez notre pétition)

 

Les principaux arguments que nous défendons pour nous opposer à l'amateurisme et à l'inadéquation du projet tel qu'il nous l'est présenté sont nombreux et rappelés ci-après :

  • Une décision prise dans l'urgence et imposée par l'Etat sans aucune consultation ou concertation avec les élus locaux
  • Un profond mépris des habitants de Forges Les Bains qui ont été informés de la situation début septembre et qui ont dû se mobiliser pour que les autorités daignent organiser une réunion d'informations et d'échanges
  • Une ghettoïsation parfaitement inadaptée et indigne d’un accueil décent pour des personnes ayant subi tant de difficultés
  • Sans préjugé ou procès d'intention, une population uniquement masculine, à moins de 100 mètres de 2 écoles (maternelle et primaire) ; les raisons de cette séparation hommes/femmes étant motivées dans l'interview BFMTV d'Emmanuelle Cosse (minute 3:40)
  • Un nombre de migrants (91 dans un premier temps et 100 de plus en janvier 2017, comme le précise très clairement le communiqué de presse du Procureur de la République, lien disponible en partie droite du site) complètement disproportionné par rapport à la taille du village (10% de la population du bourg de la commune !!!).
  • Une inadéquation des structures associatives, culturelles, commerciales (moins de 5 commerces) du village, situé à 15 km du premier RER
  • Une inadéquation des structures d'encadrement : les chiffres annoncés amènent à une présence en continue de… 3 personnes pour 91 migrants, avec un soutien psychologique visiblement oublié et qui sera "pris en charge par la préfecture", à l’extérieur du centre. Il est à noter que certains "professionnels aguerris" d'Emmaüs n'ont pas encore été recrutés… (l'annonce ne devrait pas rester longtemps en ligne...)

Si vous partagez notre opposition au projet tel qu'il nous l'est imposé par l'état, soutenez nos actions en signant notre pétition !

 

Quand on parle de proximité des écoles, voilà factuellement ce que cela signifie...

Quant à la proximité de la préfecture et de l'adéquation des transports en commun pour se rendre à la préfecture, no comment...

 

Des soutiens politiques ?

 

Nous agissons dans l'intérêt collectif des familles de Forges les Bains ; opposées au projet tel qu'il nous l'est proposé et ne sommes donc rattachés à aucun parti politique, quel qu'il soit, même si les sollicitations et tentatives de récupération sont nombreuses, certains partis occupant l'espace laissé vacant par d'autres.

Nous attendons pour autant une position claire et un soutien potentiel de nos élus (maire, président de la communauté de commune, député, ...) mais qui semblent pour le moment murés dans un silence assourdissant en cette période pré-électorale sur un sujet aussi sensible… 

Les ratios abérrants de Forges...

Quelques éléments factuels communiqués par notre gouvernement : 

  • Depuis un an « nous avons ouvert 161 centres qui ont permis d'accueillir 5 600 réfugiés » (Bernard Cazeneuve, 22 septembre 2016) soit 35 personnes en moyenne par centre
  • Une moyenne de 20 personnes par centre, seuls 3 CAO disposent de plus de 50 places (Le Parisien, 8 Octobre 2016)
  • Après avoir écrit en fin de semaine dernière aux présidents d’associations d’élus pour les assurer que l’ouverture de ces CAO destinés à accueillir les migrants de Calais se ferait « dans la concertation avec les élus locaux »(lire Maire info du 19 septembre), Bernard Cazeneuve a déclaré hier que cette répartition des migrants de Calais en régions se fera sur « un croisement de critères » et avec un souci « d’adéquation » de la taille des centres avec celle des communes d'accueil (Maire-info.com, 22 septembre)
  • Le gouvernement a ainsi déclaré vouloir "éviter à tout prix" d'installer des centres "de grande taille dans des bourgs de petite taille". Ce qui n'aurait "aucun sens", avait même indiqué le ministre de l'Intérieur lors d'une audition devant la commission des Lois du Sénat, plaidant pour une "adéquation" avec la taille de la commune et "la nécessité d'avoir des tailles humaines pour procéder à un accueil de qualité". 

 

Au regard de ces déclarations ne concernant visiblement pas Forges Les Bains, voici un petit classement que nous allons alimenter en fonction des difficiles informations obtenues sur ce sujet :

  1. Forges Les Bains, 1 750 habitants hors hameaux, 191 migrants : 10,9%
  2. Forges Les Bains, 1 750 habitants hors hameaux, 91 migrants : 5,2% 
  3. Valfleury, 606 habitants,  25 migrants : 4,13%
  4. Croisilles, 1 700 habitants, 60 migrants : 3,5%
  5. Saint-Amant-Roche-Savine, 339 habitants, 18 migrants : 3,39%
  6. Champcueil, 2 753 habitants, 90 migrants, 3,27%
  7. Saint Hilaire du Rosier, 1 858 habitants, 60 migrants : 3,23%
  8. Croisilles, 1900 habitants, 60 migrants : 3,16%
  9. Morbecque, 2 692 habitants, 76 migrants : 2,82%
  10. Bonnelles, 2 035 habitants, 53 migrants : 2,60%
  11. Kerlaz, 799 habitants, 20 migrants : 2,50%
  12. Allex, 2 500 habitants, 50 migrants : 2%
  13. Camaret, 2 694 habitants, 50 migrants : 1,91%
  14. Tourves, 4 774 habitants, 91 migrants : 1,91%
  15. Bretteville-sur-Laize, 1700 habitants, 32 migrants : 1,9%
  16. Serquigny, 2 034 habitants, 30 migrants : 1,4%
  17. Pierrefeu-du-var, 4 350 habitants, 60 migrants : 1,3%
  18. Cancale, 5 400 habitants, 60 migrants : 1,11%
  19. Avranches, 8 266 habitants, 90 migrants :  1,09%
  20. Trebeurden, 6 139 habitants, 60 migrants : 0,98 %
  21. Bohain-en-Vermandois, 5 750 habitants, 50 migrants : 0,87% 
  22. Louveciennes, 7 111 habitants, 60 migrants : 0,84%
  23. Aire sur l'Adour, 6 279 habitants, 50 migrants : 0,8 %
  24. Pacé : 8 700 habitants, 68 migrants :  0,78%
  25. Trégunc, 6 751 habitants, 50 migrants : 0,74%
  26. Lamballe, 11 261 habitants, 80 migrants : 0,71%
  27. Amplepuis, 11 449 habitants, 80 migrants : 0,70%
  28. La Guerche-de-Bretagne, 4 277 habitants, 30 migrants : 0,70%
  29. Baucé/Fougères, 21 839 habitants, 140 migrants : 0,64%
  30. Feytiat / Panazol, 15 731 hbitants, 100 migrants : 0,64%
  31. Pleyber-Christ, 3 057 habitants, 19 migrants : 0,62%
  32. Quimperlé, 10 877 habitants, 65 migrants : 0,60%
  33. Louvroil, 6574 habitants, 41 migrants : 0,6%
  34. Naintré, 5 719 habitants, 25 migrants : 0,44%
  35. Sarzeau, 7 330 habitants, 30 migrants :  0,41%
  36. Paris, 4 Places pour 1 000 habitants (Hidalgo, L'Humanité, 08/09) : 0,4 %
  37. Saint Brévin, 13 134 habitants, 50 migrants0,38%
  38. Fouesnant, 9793 habitants, 30 migrants : 0,31%
  39. Pontivy, 79 000 habitants, 238 migrants : 0,30%
  40. Langueux, 6 907 habitants, 20 migrants : 0,29%
  41. Béziers, 75 000 habitants, 80+50+40=170 migrants : 0,23 %
  42. Hennebont, 14 233 habitants, 30 migrants : 0,21%
  43. Lorient, 58 135 habitants, 92 migrants : 0,16%
  44. Quimper, 63 951 habitants, 76 migrants : 0,12%
  45. Talence : 40 940 habitants, 50 migrants0,12%
  46. Brest : 142 722 habitants, 150 migrants : 0,11%
  47. Blois : 47 854 habitants, 50 migrants : 0,1%
  48. Cognac : 19 243 habitants, 20 migrants, 0,1%
  49. Auch : 21 576 habitants, 20 migrants : 0,09%
  50. Rennes, 207 000 habitants, 119 migrants : 0,06%
  51. Saint Brieuc : 46 178 habitants, 20 migrants : 0,04%
  52. Le Havre, 179 751 habitants, 23 migrants : 0,01%

 

Il semblerait bien que nous soyions dans les communes françaises ayant le plus fort ratio de nombre de migrants par habitants...

 

Petit appel à tous nos lecteurs : n'hésitez pas à nous communiquer des liens vers des communes où le nombre de migrants est précisé, afin que nous puissions compléter notre classement....

De la théorie de madame Cosse à la réalité de Forges...

Nous vous invitions vivement à prendre connaissance de la "Charte de fonctionnement des centres d’accueil et d’orientation (CAO)".

Ce document est "élaboré à l’attention des gestionnaires de structures", et "précise les modalités de fonctionnement des centres d’accueil et d’orientation (CAO)". "Il décrit les principales prestations devant y être délivrées et les principales règles relatives à la prise en charge et à l’orientation des personnes qui y sont accueillies."

Charte de fonctionnement des centres d’accueil et d’orientation (CAO)
Chartre de fonctionnement des CAO.pdf
Document Adobe Acrobat [105.4 KB]

Ce document nous parait particulièrement intéressant car il montre de manière flagrante l'écart existant entre les propos rassurants et moralisateurs du Minitère du Logement et de l'Habitat Durable" (Emmanuelle COSSE donc) et la réalité de ce que nous subissons à Forges. La lecture de ce document pouvant presque s'avérer comique si le sujet n'était pas si grave...

 

Il est en particulier précisé milieu de page 4 quelques éléments intéressants : 

  • "Localisation : Pour la sélection des centres, les services de l’Etat veillent, dans toute la mesure du possible, à la proximité des services facilitant la prise en charge des personnes accueillies : proximité des guichets uniques pour l’enregistrement des demandes d’asile"

    => La réalité des choses à Forges : 2h10 pour atteindre la préfecture de l'Essonne à d'Evry (temps déterminé pour un transport en commun le Mercredi 19/10 ) 10h03)

 

  • "Taille des structures : La taille des structures doit être suffisante pour permettre la prise en charge dans des conditions satisfaisantes des migrants, généralement des jeunes hommes isolés, en recherchant un coût à la place le plus proche du coût cible (voir ci-après). Les services de l’Etat privilégieront, dans la mesure du possible, les sites permettant d’accueillir simultanément de l’ordre d’une cinquantaine de personnes pour rendre possible la maîtrise des coûts de fonctionnement des structures. Des CAO de moindre importance peuvent être mis en place dans la mesure où ils sont mutualisés avec d’autres structures, ce qui leur permet d’atteindre les coûts de référence indiqués dans la présente charte.

    => La réalité des choses à Forges : 191 migrants prévus initialement (10,9% de la population du bourg), 91 actuellement (5,2% de la population du bourg) si on croit sur parole Madame la Préfète, soit un des ratios les plus élevés de France !

 

  • "Les structures devront respecter les principes techniques suivants : un lieu respectant les normes de sécurité et d’hygiène"

    => La réalité des choses à Forges : sur ce point, eu égard aux informations orales mais pour le moins... "étonnantes" que nous tenons d'un élu du conseil municipal, nous souhaiterions pouvoir avoir accès au procès verbal de la Commission de Sécurité, réunie de toute urgence moins de 2 heures avant l'arrivée des migrants. PV de la commission qui ne pouvait donc que signé favorablement...
    Quand on voit le débordement des eaux usées moins d'une semaine après l'installation des 44 migrants, on est en droit de douter du sérieux avec lequel la commission de sécurité a donné son accord pour l'ouverture du Centre.... PV également signé "avec réserves" qui devaient être prises en compte la semaine suivant l'ouverture. Où en est-on ? Quelles sont ces réserves ???

 

 

Forges Les Bains est donc manifestement une commune où l'effort demandé pour un CAO en plein centre ville est parfaitement démesuré.

 

Alors que nous demandons toujours un moratoire pour rester sur un accueil dimensionné à 44 personnes sur notre commune, les travaux continuent (photo prise le 18/10 devant le centre)

Adhérez, rien de plus simple !

Soutenez-nous en adhérant à notre association : téléchargez, complétez et renvoyez le formulaire d'adhésion à forgeonslavenir.com, disponible ici:

Adhésion à l'association
Adhėsion-FORGEONSLAVENIR.pdf
Document Adobe Acrobat [116.4 KB]

Projet VITALIS

Quelques éléments sur le projet VITALIS, en face du Centre : 

  • 13 logements sociaux gérés par l'association "Monde en marge, monde en marche"
  • 60 appartements dont une partie en logements HLM
  • 9 terrains pour maisons individuelles

Pourquoi des hommes seuls ?

Réponse claire et sans équivoque de la ministre du logement Emmanuelle Cosse précisant les raisons pour lesquelles les migrants hommes sont séparés des femmes et des enfants (à partir de la minute 3:40, après la pub)

4 400 migrants différents sur 4 ans...

91 migrants, sur une première période de 2 ans, et une durée de présence moyenne de 1 mois : on parle donc de près de 2 184 personnes différentes qui auront séjourné sur la commune. Vous avez dit intégration ?

Les ratios de Madame Hidalgo... qui sous-entend que 4 migrants pour 1000 personnes (Paris) semble être déjà une limite très haute! En appliquant ce ration à Forges, on serait donc à 8 migrants si on ne considère que le bourg. Chiche ?

Avec le projet en l'état, on serait sur 46 pour 1000, soit presque 12 fois plus que Paris en proportion !!!

Réseaux sociaux

Visiteurs